La spiruline, action antivirale ?

virus grippe
9 octobre 2020

Au regard de la recrudescence des cas positifs au covid 19, il peut être opportun de s’interroger sur l’existence d’effets antiviraux induits par une consommation de spiruline. Que nous apprend l’exploration des publications scientifiques ?

Des propriétés antivirales démontrées par des études in-vitro et sur la souris

Des études, réalisées in vitro et sur les souris, démontrent que la spiruline peut prévenir les infections virales telles que la grippe et le coronavirus. Il faut cependant noter qu’il n’y a pas d’étude sur l’homme réalisée à date sur le sujet.

  • En 1996, Hayashi et son équipe prouve que le calcium spirulan, un composant de la spiruline, inhibe la réplication de certains virus à enveloppe (notamment le virus de la grippe A) et la pénétration de ceux-ci dans les cellules hôtes.
  • En 2016, Chen et son équipe ont établis qu’un extrait de spiruline inhibe la formation de plaques virales chez de nombreux virus grippaux. La spiruline est d’autant plus efficace lorsqu’elle est administrée aux tous premiers stades de l’infection. Elle réduit la production de virus dans les cellules et améliore la survie chez les souris infectées par la grippe.
  • Une publication parue dans Progress in Cardiovascular Diseases le 20 Février 2020, détermine que certains nutraceutiques possèdent des mécanismes d’action réduisant la gravité de certaines infections dues aux virus, comme ceux de la grippe et du coronavirus. La spiruline et son actif principal, la phycocyanine, sont deux d’entre d’eux. Ils protègent les cellules des bronches et du système respiratoire contre les réactions excessives causées par les infections virales. Les auteurs suggèrent de consommer quotidiennement 15 g de spiruline ou 100 mg de phycocyanine afin d’obtenir une efficacité préventive maximale contre les virus de type ARN, y compris les coronavirus.

Pour résumé, ces études préconisent de consommer de la spiruline ou de la phycocyanine de façon préventive, ou au plus tôt lors du ressenti des symptômes, afin de refréner l’apparition des infections (virus de la grippe, coronavirus, …), contenir leurs expansions et diminuer leurs gravités.

Des propriétés immunostimulantes démontrées par des études sur l’homme

La  consommation de spiruline à hauteur de 3 g/jour permet de booster l’immunité, nombreuses sont les preuves cliniques qui en attestent. La consommation de spiruline augmente le nombre et l’activité des globules blancs, des macrophages, et des cellules NK. Ces cellules, acteurs principaux de notre système immunitaire, ont pour rôle d’éliminer les agents pathogènes.

En boostant votre système immunitaire avec une cure de spiruline, vous serez donc mieux armés pour lutter contre les virus. Associée à une cure de phycocyanine (GELU’SPIR X5), votre protection sera renforcée.

 

 

Découvrez nos autres compléments alimentaires biologiques : voir notre boutique en ligne

ou documentez-vous sur nos pages dédiées :

 

 

 

Références :
Hayashi T, Hayashi K, Maeda M, Kojima I. Calcium spirulan, an inhibitor of enveloped virus replication, from a blue-green alga Spirulina platensis. J Nat Prod. janv 1996;59(1):83-7.
Y.H. Chen, G.K. Chang, S.M. Kuo, et al.Well-tolerated Spirulina extract inhibits influenza virus replication and reduces virus-induced mortality. Sci Rep, 6 (2016 April 12), Article 24253.
Mark F.McCartya James J.DiNicolantoniob, Nutraceuticals have potential for boosting the type 1 interferon response to RNA viruses including influenza and coronavirus. Progress in Cardiovascular Diseases. 2020 Feb 12.
Selmi C, Leung PSC, Fischer L, German B, Yang C-Y, Kenny TP, et al. The effects of Spirulina on anemia and immune function in senior citizens. Cell Mol Immunol. 2011;8(3):248‑54.
Park HJ, Lee YJ, Ryu HK, Kim MH, Chung HW, Kim WY. A randomized double-blind, placebo-controlled study to establish the effects of spirulina in elderly Koreans. Ann Nutr Metab. 2008;52(4):322‑8.