La Spiruline, l’« algue miracle » pour perdre du poids

9 avril 2021

Si la spiruline est couramment consommée lors d’un régime alimentaire ou dans une optique de perte de poids, c’est parce qu’il existe des preuves scientifiques prouvant son efficacité. L’allégation santé ID 1858 « Minceur, pour contrôler le poids », laquelle serait autorisée pour une consommation de spiruline d’au moins 1.8 g/jour, est étudiée par l’Autorité Européenne de Sécurité des Aliments (EFSA). On vous explique tout ci-dessous.

Les effets mesurables d’une consommation de spiruline

Les effets bénéfiques d’une consommation quotidienne de spiruline dans l’optique d’une perte de poids sont confirmés par de nombreuses études cliniques. Si elle est consommée entre 1 et 4.2 g/jour pendant 3 mois, la spiruline permet :

– d’abaisser le poids corporel [1-4]

– de diminuer le pourcentage de graisse corporelle [5-7]

– de réduire le tour de taille [4] 

Les résultats sont d’autant plus visibles chez les personnes en surpoids, la spiruline agissant à plusieurs niveaux :

  • Lorsque l’on est en surpoids, des cellules immunitaires appelés macrophages s’accumulent dans la graisse et produisent des substances pro-inflammatoires, lesquelles participent à créer un état d’inflammation. La consommation de spiruline réduit l’infiltration des macrophages dans la graisse viscérale et diminue de fait l’état d’inflammation du tissu adipeux [8].
  • « La résistance à l’insuline » est fréquemment constatée chez les personnes en surpoids : les cellules hépatiques, musculaires et adipeuses sont moins sensibles à l’insuline et captent alors moins de glucose. Celui-ci reste alors dans le sang, entrainant de l’hyperglycémie voir même du diabète. La consommation de spiruline ; grâce aux effets antioxydant, anti-inflammatoire et antidiabétique de cette micro-algue ; permet de réguler le métabolisme du glucose et des lipides sanguins [9-11] mais aussi d’améliorer la sensibilité des cellules vis-à-vis de l’insuline [4, 12].
  • Chacun d’entre nous possède sa propre flore intestinale mais plusieurs études démontrent que les personnes obèses possèdent un profil de microbiote particulier, à savoir « pauvre » en espèces bactériennes. La consommation de spiruline permet de moduler la composition bactérienne intestinale [13-15] en favorisant la croissance de bactéries bénéfiques [16,17].

 

L’effet coupe faim de la spiruline

La spiruline affecte le contrôle de l’appétit. Cette affirmation est démontrée par plusieurs études cliniques [1,3, 6]. Des publications scientifiques suggèrent que :
–    la teneur en phénylalanine, un acide aminé présent dans la spiruline, pourrait être responsable de la libération de cholécystokinine, une hormone qui affecte le centre de l’appétit dans le cerveau et qui déclenche la sensation de satiété [3, 7].
–    la spiruline, en améliorant la sécrétion de leptine à partir de la graisse viscérale, renforcerait la sensibilité des cellules du cerveau à cette hormone ; la transmission du message de satiété s’en trouvant accru [7, 18].

Pour bénéficier pleinement de l’effet satiété de la spiruline, il est recommandé de la consommer 20 minutes avant les repas.

 

Associer la spiruline à son régime minceur, une très bonne idée !

Lors d’un régime minceur, il n’est pas rare de diminuer voir même de supprimer la consommation de certains aliments. Cette action peut cependant engendrer carences alimentaires et baisse d’énergie. De par sa composition exceptionnelle ; riche en protéines, vitamines, acides aminés et oligo-éléments indispensables à l‘organisme ; la spiruline est une alliée précieuse. Sa richesse en fer biodisponible est un atout supplémentaire dans la lutte contre les carences et le manque d’énergie (pour en savoir plus : Le manque de fer et la spiruline).  Plusieurs études cliniques montrent que la consommation de spiruline augmente la vitalité, améliore l’état de santé général et diminue la fatigue (pour en savoir plus : La spiruline, connaissez-vous ses vertus santé ?).

 

La consommation quotidienne de spiruline est un véritable atout pour perdre du poids. Associée à une alimentation équilibrée, elle contribue directement à la perte de poids et l’amincissement de la silhouette mais aussi indirectement en influant sur l’effet satiété. Idéal également en accompagnement d’un régime minceur car elle permet de lutter contre les carences et le manque d’énergie.

 

Nous vous proposons notre spiruline sous forme de poudre, paillettes, comprimés :

  • sachet-poudre-spiruline

    Alim’Spir

    20,00 TTC
    Ajouter au panier
  • comprimés-spiruline

    Compri’Spir

    14,00 TTC
    Ajouter au panier
  • sachet-paillettes-spiruline

    Croc’Spir

    16,00 TTC
    Ajouter au panier

 

 

Découvrez nos autres compléments alimentaires biologiques : voir notre boutique en ligne

ou documentez-vous sur nos pages dédiées :

 

 

Références

[1] Zeinalian R et al. 2017. The effects of Spirulina Platensis on anthropometric indices, appetite, lipid profile and serum vascular endothelial growth factor (VEGF) in obese individuals: a randomized double blinded placebo controlled trial. BMC Complementary and Alternative Medicine, 17:225-233.

[2] Miczke A et al. 2016. Effects of spirulina consumption on body weight, blood pressure, and endothelial function in overweight hypertensive Caucasians: a double-blind, placebo-controlled, randomized trial. European Review for Medical and Pharmacological Sciences 20:150-156.

[3]Ramamoorthy A et Premakumari S. 1996. Effect of supplementation of spirulina on hypercholesterolemic patients. J. Food Sci. Technol, 33:124-128.

[4] Szulinska M et al. 2017. Spirulina maxima improves insulin sensitivity, lipid profile, and total antioxidant status in obese patients with well-treated hypertension: a randomized double-blind placebo-controlled study. European Review for Medical and Pharmacological Sciences 21:2473-2481.

[5] Hernández-Lepe MA et al. 2019. Systematic Physical Exercise and Spirulina maxima Supplementation Improve Body Composition, Cardiorespiratory Fitness, and Blood Lipid Profile: Correlations of a Randomized Double-Blind Controlled Trial. Antioxidants 8:507-517.

[6] Yousefi R  et al. 2018. Spirulina platensis effectively ameliorates anthropometric measurements and obesity-related metabolic disorders in obese or overweight healthy individuals: A randomized controlled trial. Complementary Therapies in Medicine  40:106-112.

[7] Moradi S. et al. 2019. Effects of Spirulina Supplementation on Obesity:  A Systematic Review and Meta-analysis of Randomized Clinical Trials. Complementary Therapies in Medicine. 47:102211.

[8] Fujimoto M et al. 2012. Spirulina improves non-alco-holic steatohepatitis, visceral fat macrophage ag-gregation, and serum leptin in a mouse model ofmetabolic syndrome. Liver Dis 9: 767-774.

[9] Moura  LP et al. 2012. Spirulina, exercise and serum glucose control in diabetic rats. Arg Bras Endocrinol Metabol 56:25-32.

[10]  Ou  Y et al. 2013. Antidiabetic potential of phycocyanin: effects on KKAy mice. Pharm Biol 51: 539-544.

[11] ZabJi –Kenfack  et al. 2011. The effect of Spirulina platensis versus soybean on insulin resistance in HIV-infected patients: a randomized pilot study. Nutrients 3: 712-724.

[12] Szulinska  M  et  al. 2017. Spirulina  maxima  improves  insulin sensitivity,  lipid  profile,  and  total  antioxidant  status  in  obese  patients  with  well-treated hypertension: A randomized double-blind placebo-controlled study. 21:2473-2481.

[13] Gupta S et al. 2017. Prebiotic Efficiency of Blue Green Algae on Probiotics Microorganisms. J Microbiol Exp 4:00120.

[14] Neyrinck A et al. 2017. Spirulina Protects against Hepatic Inflammation in Aging: An Effect Related to the Modulation of the Gut Microbiota? Nutrients, 9:633-646.

[15] Finamore  A et al. 2017.  Antioxidant,  Immunomodulating,  and Microbial-Modulating Activities of the Sustainable and Ecofriendly Spirulina. Oxid Med Cell Longev. 2017:3247528.

[16] Hua P et al. 2018. Regulatory  Efficacy  of  Spirulina  platensis  Protease Hydrolyzate on Lipid Metabolism and Gut Microbiota in High-Fat Diet-Fed Rats. International journal of molecular sciences. 19 :4023-4041.

[17] Yuanyuan Xie et al. 2019. Effects of phycocyanin in modulating the intestinal microbiota of mice. Microbiology Open 9;e825.

[18] DiNicolantonio JJ et al. 2020. Effects of spirulina on weight loss and blood lipids: a review. Open Heart 7:e001003.