L’amla, la reine des antioxydants naturels

amla antioxydant naturel
4 février 2021

Les vertus des antioxydants sur notre santé sont souvent vantées. Même si leurs rôles peuvent être abstraits – Açaï, Goji, Canneberge,… – Les noms de ces baies antioxydantes, stars des médias, raisonnent forcément dans votre tête. Mais connaissez-vous l’« amla » ?
Dans cet article vous découvrirez cette baie peu connue, mais ingrédient phare de notre formulation innovante Gélu’Spir, et les preuves de son efficacité antioxydante.

Le rôle des antioxydants

Notre respiration cellulaire libère continuellement de l’énergie nécessaire au fonctionnement de notre corps mais engendre parallèlement la production de radicaux libres, lesquels pouvant résulter aussi de réactions enzymatiques. Heureusement, notre métabolisme produit tout un cortège de molécules antioxydantes : la superoxyde dismutase, la glutathione peroxydase, le coenzyme Q10,…. Ces antioxydants naturels ont pour rôle de neutraliser ces fameux radicaux libres et d’éviter des réactions en chaîne néfastes pour l’organisme : un équilibre se crée entre la production d’espèces nocives et la production d’agents protecteurs, c’est ce qu’on appelle « l’homéostasie oxydative ».

Cet équilibre est malheureusement menacé par les effets de la pollution, du tabagisme, des UV ou du stress ; qui peuvent occasionner une augmentation du nombre de radicaux libres ;  mais également par l’effet du vieillissement ; avec l’âge, l’efficacité de nos systèmes antioxydants s’amenuisant.  Ces radicaux libres en excès et non-neutralisés peuvent alors engendrer l’apparition de dommages cellulaires ou de dysfonctionnements métaboliques (maladies neurodégénératives, maladies cardiovasculaires, troubles oculaires, cancers, …). Heureusement, ce déficit d’antioxydants peut-être en partie comblé par notre alimentation.

 

Antioxydants, des besoins quotidiens ?

Une alimentation riche en antioxydants permet de soutenir l’homéostasie oxydative dans le corps. Cette richesse peut être mesurée par l’ORAC,  un test réalisé en laboratoire qui détermine la capacité d’un aliment à agir contre les radicaux libres. Plus l’indice de ce test est élevé et plus l’aliment est antioxydant. Certains nutritionnistes américains préconisent une consommation quotidienne comprise entre 3 000 et 5 000 unités ORAC (μmol TE/100 g) réparties dans la journée pour maintenir l’homéostasie oxydative [3]. Hors, notre régime alimentaire apporte environ 2 000 unités ORAC par jour : nos besoins quotidiens en antioxydants ne sont donc pas comblés par notre alimentation. Une supplémentation en antioxydants est donc recommandée pour tous, mais encore plus particulièrement pour :

  • les personnes de +40 ans car l’efficacité des systèmes antioxydants s’amenuise avec l’âge
  • les sportifs car la production de radicaux libres augmente avec l’intensité des efforts physiques.

Il est possible de connaître le pouvoir antioxydant de nombreux ingrédients en se référant à une ancienne base de données américaine émise par l’USDA [4]. Dans le top 7 [5], on retrouve :

1- la sève de l’arbre Croton lechleri

2- l’astaxanthine (ingrédient issu de microalgues)

3- la poudre de Triphala (mélange de 3 baies)

4- le Cascara (poudre de fruits de café)

5- le Sumac (épice)

6- le clou de girofle (épice)

7- Emblica officinalis, l’amla pour son nom courant.

 

L’amla, la baie championne des antioxydants naturels

L’amla est un arbre qui croit dans des zones humides, forêts et collines sur le sous-continent indien, territoire où il est considéré comme « sacré ». Il donne de délicieux fruits qui peuvent pendre le nom de « groseille népalaise ou indienne » mais également ceux de amalaki /amala/amla. Ces petites baies jaunes, comestibles et nourrissantes, sont utilisées depuis des millénaires pour la fabrication de médicaments ayurvédiques, de produits cosmétiques et de produits alimentaires.

L’amla « le fruit » contient un arsenal de molécules bioactives : tanins, flavonoïdes, alcaloïdes, polyphénols, vitamines, acides organiques [6], …. et est  également riche en vitamine C complexée à de l’acide gallique et de l’acide ellagique formant des complexes originaux appelés emblicanins [7]. La diversité et la richesse de ses molécules confèrent à l’amla un très fort pouvoir antioxydant. Son indice ORAC très élevé peut atteindre les 261 500 µmol TE/100g [8], soit :

  • 2,5 x ORAC de l’Açaï
  • 28 x ORAC du Canneberge
  • 60 x ORAC de Goji

L’amla est donc une baie ayant un très fort pouvoir antioxydant, ses propriétés ayant été validées en laboratoire à l’aide du test ORAC. Mais qu’en est-il de son efficacité dans le corps humain ?

 

L’amla, des preuves cliniques justifiant son efficacité antioxydante 

Plusieurs études cliniques récentes ont été menées sur une supplémentation en amla. Pour trois d’entre elles, l’objectif fut l’analyse des effets antioxydants chez des personnes en bonne santé [9] mais aussi des personnes atteintes de diabètes [10] ou d’urémie [11].

Les doses testées ont varié de 0,5g à 1g d’amla par jour pendant 12 à 18 semaines et aucun effet indésirable n’a été observé. Ces études ont démontré :

  • Une réduction des biomarqueurs du stress oxydatif
  • Une augmentation du potentiel antioxydant du plasma sanguin
  • Une amélioration significative de la fonction endothéliale c’est-à-dire le fonctionnement des vaisseaux sanguins.

Les autres études cliniques ont mis en évidence des propriétés hypolipidémiantes, antihyperglycémiques et anti-infammatoires de l’amla qui laissent suggérer des bénéfices en prévention du diabète, des dyslipidémies, de l’obésité et des maladies cardiovasculaires [12-15].

La supplémentation en amla favorise donc une réduction du stress oxydatif. Les propriétés antioxydantes de l’amla déterminées in vitro en laboratoire lors des tests ORAC sont corroborées par des preuves cliniques ; les effets antioxydants de l’amla sur l’homme sont confirmés.

 

Notre complément alimentaire Gélu’Spir contient, en association avec de la spiruline et du camu camu, de l’amla, ce super ingrédient au pouvoir antioxydant cliniquement prouvé. Cette formulation innovante complète l’alimentation quotidienne en apportant à l’organisme le supplément journalier en unités ORAC dont il a besoin pour lutter contre le vieillissement, la pollution, le tabagisme, les UV et le stress.

 

 

 

Découvrez nos autres compléments alimentaires biologiques : voir notre boutique en ligne ou documentez-vous sur nos pages dédiées :

 

 

 Références:

[1]Liguori I et al. 2018. Oxidative stress, aging, and diseases. Clin. Interv. Aging, Volume 13, 757–772.

[2] Barouki R. 2006. Stress oxydant et vieillissement. médecine/sciences, 22, 266–272.

[3] McBride J. 1999. Can Foods Forestall Aging? Agricultural Research, 47, 14-17.

[4]USDA Database for the Oxygen Radical Absorbance Capacity (ORAC) of Selected Foods, Release 2 – Prepared by Nutrient Data Laboratory, Beltsville Human Nutrition Research Center (BHNRC), Agricultural Research Service (ARS), U.S. Department of Agriculture (USDA) – May 2010

[5] https://www.superfoodly.com/orac-values/

[6] Kaushik Vilas Kulkarni, Shrishail M Ghurghure. 2018. Indian gooseberry (Emblica officinalis): Complete pharmacognosy review. International Journal of Chemistry Studies, 2, 5-11.

[7] Srivasukik P. 2012. Nutritional and health care benefits of amla. Journal of Pharmacognosy, 3, 147-151.

[8] Carlsen  M. et al. 2010. The total antioxidant content of more than 3100 foods, beverages, spices, herbs and supplements used worldwide. Nutrition Journal, 9, 3-11.

[9] Kapoor M. et al 2020.  Clinical evaluation of Emblica Officinalis Gatertn (Amla) in healthy human subjects: Health benefits and safety results from a randomized, double-blind, crossover placebo-controlled study. Contemporary Clinical Trials Communications, 17, 100499.

[10] Usharani P. et al. 2013. Effects of Phyllanthus emblica extract on endothelial dysfunction and biomarkers of oxidative stress in patients with type 2 diabetes mellitus: a randomized, double-blind, controlled study. Diabetes, metabolic syndrome and obesty: targets and therapy, 6, 275-284.

[11] Chen T.S.et al. 2009. Supplementation of Emblica officinalis (Amla) extract reduces oxidative stress in uremic patients. Am. J. Chin. Med. 37, 19 – 25.

[12] Akhtar M.S. et al. 2011. Effect of Amla fruit (Emblica officinalis Gaertn.) on blood glucose and lipid profile of normal subjects and type 2 diabetic patients. Int. J. Food Sci. Nutr. 62, 609 – 616.

[13] Antony B. et al. 2008. A pilot clinical study to evaluate the effect of Emblica officinalis extract (Amlamax ™ ) on markers of systemic inflammation and dyslipidemia. Indian J. Clin. Biochem. 23, 378 – 381.

[14] Fatima N. et al. 2014. Evaluation of Phyllanthus emblica extract on cold pressor induced cardiovascular changes in healthy human subjects. Pharmacogn. Res. 6, 29 – 35.

[15] Khanna S. et al. 2015. Supplementation of a standardized extract from Phyllanthus emblica improves cardiovascular risk factors and platelet aggregation in overweight/class-1 obese adults. J. Med. Food 18, 415 – 420.